Accueil Dans votre assiette A la Une de trois quotidiens...

A la Une de trois quotidiens...

Envoyer Imprimer PDF

 « Être à la Une », « rester en Une » ou encore « tenir la Une ». Le jeudi 6 novembre, la victoire d'Obama fait la Une des grands quotidiens nationaux, un jour après les résultats. Comment tirer son épingle du jeu lorsque tous les confrères et concurrents proposent la même info sur le même sujet, le même jour ?

Une de LibérationLa Une est la première page d'un quotidien. Véritable vitrine, elle doit véhiculer, outre la ou les information(s) capitale(s), l'image du journal tout entier, et donner envie de l'acheter. Cette Une est bien la page la plus importante d'un journal puisque son titre sera également repris dans les revues de presse.

Le résultat des élections présidentielles américaines et la victoire de Barack Obama étaient les informations en Une du mercredi 5 novembre pour l'ensemble des journaux. Néanmoins, l'heure tardive des résultats définitifs ont empêché la plupart des journaux, pour des raisons techniques, d'annoncer la victoire d'Obama dès mercredi. Et c'est seulement le jeudi 6 novembre, bien après la radio et les JT télé, que les quotidiens ont pu mettre la victoire d'Obama en Une. Suppléments, dossiers, éditions spéciales élections américaines avaient été préparés pour l'occasion.
Comment se fabrique la Une face à une information aussi incontournable ? Nous avons interrogé Didier Pourquery, directeur délégué de la rédaction à Libération, Dominique de Montvalon, directeur adjoint de la rédaction du Parisien-Aujourd'hui en France et Quintin Leeds, directeur artistique du Monde.

Jeudi, 6 novembre : titrer ou ne pas titrer sur la victoire d'Obama ?

Libération y consacre toute sa Une avec le titre "Un rêve d'Amérique".

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Le Parisien fait un choix à contre-courant de beaucoup de ses confrères, puisque le journal ne titre pas sur la victoire d'Obama mais sur la réaction des Français à cette victoire.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Quelle est l'importance accordée à Obama en Une jeudi ?


Le Parisien conserve sa mise en page habituelle même si c'est un "événement historique".

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Fait exceptionnel au Monde, le journal consacre entièrement sa Une à Obama.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Qui et comment fabrique-t-on la Une ?

Le Parisien et Libération, deux états d'esprit, deux manières de fabriquer la Une.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.





Quel titre ?

Le titre, un exercice difficile, dont le choix a été repoussé jusqu'au plus tard possible au Parisien.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Libération a préféré garder la thématique du rêve américain développée la veille, mercredi 5 novembre, avec son titre "We have a dream".

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Quelle photo ?

Au Parisien, on cherche à présenter une image "punchy" de Barack Obama.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

A Libération, le choix de la photo est le fruit d'une réflexion sur le long terme.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Une du Monde

La Une sert-elle à vendre ?

A Libération, on admet que certaines thématiques sont plus faciles à vendre que d'autres.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Au Monde, la Une a un effet marketing totalement assumé.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

En savoir plus sur le net

Sur le site du Parisien, un diaporama photos chez Barack Obama et sa famille, le soir des résultats.

Partager cette page

 

Edito - Novembre 2008

Notre grain de sel

A croire que nous n’avons rien de mieux à faire. A cette heure-ci, un tournant historique se profile aux Etats-Unis. La guerre fait rage en République Démocratique du Congo. Le Parti socialiste se cherche difficilement un leader. Et nous, étudiants en journalisme, ne trouvons à parler que de… journalisme.
C’est que nous avons notre mot à dire sur la question. Pas par plaisir de nous regarder le nombril. Quelques mois avant de devenir journalistes à notre tour, nous nous payons le luxe de prendre de la distance sur notre métier, d’entrer dans les coulisses des médias. De ne pas nous contenter, en somme, de ce que ceux-ci proposent chaque jour : l'information sur un plateau, les pieds sous la table.

Lire la suite...

En bref

Réseaux sociaux

FacebookTwitterPinterest